Voilà un truc auquel je ne m’attendais pas. Il m’est impossible d’ouvrir une lettre, une enveloppe, livrée par mon facteur sans être dans un état fébrile. Je suis à la limite de l’arrêt cardiaque selon l’expéditeur. Un défibrillateur est présent à 500 mètres de chez moi heureusement.

L’année 2016 mais aussi celle de 2015 en fait, ont été rudes avec moi et porteuses de mauvaises nouvelles.

Moi qui adorait aller à la boîte aux lettres récupérer du courrier tout neuf, des colis tout beaux et des prospectus sympas ou non d’ailleurs, aujourd’hui, des plaques me poussent dès que je vois un véhicule jaune dans la rue ou que je croise une boîte aux lettres qui je trouve, ont un côté arrogant et portent en elles l’effet Kiss Cool. 

Bref, moi qui me dépêchait de récupérer le courrier avant que Zhom n’arrive et ne l’ouvre avant moi, aujourd’hui je n’y touche plus. Et quand je vais le récupérer je viens le déposer sur la table et j’attend que ce soit l’homme qui ouvre les porteuses de mauvaises nouvelles. Le choc est moins violent pour moi.

Je vous assure, cela a un côté complètement ahurissant pour vous, mais pour moi, cela aide à préserver mes nerfs ainsi que ma santé mentale 😳.

L’effet blocage sera sans doute passager, tout dépend si les mauvaises nouvelles continuent de la sorte.

Espérons surtout qu’elles resteront au format papier et ne se transformeront pas en format mail sinon je serai dans la mouise. 😜

Rendez-vous sur Hellocoton !
2 comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *