Ça part en couille, mais après tout, pourquoi pas !

Ce monde qui par tous les pores, par complètement de biais, de travers, il se disloque par chaque parcelle de vie qui la compose. Tout est bancal, tout se casse la gueule.

On pollue à n’en plus finir, on écrase et bousille tout ce qui nous nourrit sans en rendre contrepartie et sans respecter ce que l’on touche. On nous parle de tri, de consommer avec modération, mais on oublie l’obsolescence programmée de nos chers lobbyistes, on oublie que le bas prix provient du plastique qui génère moulte pollution de la production à la destruction impossible. On oublie la production de masse, les traitements à n’en plus finir, la compétitivité que nous subissons. Et à contre-courant on nous assène de taxes en tout genre pour lutter contre le gaspillage et la pollution produite essentiellement et entretenue par nos dealers de produits de consommation.

On ne respecte ni la vie animale, ni la vie végétale, à quoi bon? C’est pas comme si c’est elle qui nous apportait l’oxygène ! Non, bien sûr, mieux vaut un bon shoot de monoxyde de carbone… Défonce assurée !

On limite le financement de la santé, on se moque de son prochain, de l’individu dans son intégralité, on écrase SA santé et on le pousse à éviter de se soigner sauf si ça sort de sa poche… Les deniers se font rares en santé publique ! C’est à mourir de rire ! Ou à mourir tout court ! Le pognon va bien là où l’on a envie de le placer… Sûr que les riches se soignent et les pauvres luttent, ça claque du rêve, cela dit ça permet de faire des économies dans les aides sociales une fois que tout le monde trépasse. Robin des bois lui-même n’a pas survécu !

On “débilise” volontairement nos populations, c’est quand même mieux pour nos dirigeants d’avoir un lobotomisé devant las Anges qu’un bobo intello qui lit Telerama ! Le pouvoir à la main-mise comme ça et ma foi, CONTINUONS ! Les lois et amendements en tout genre peuvent continuer de pleuvoir, les taxes peuvent poursuive leur obésité morbide et avançons ainsi, après tout, les grévistes ne sont plus écoutés et vu ce qu’ils perdent comme pognon alors qu’ils ont des crédits à payer, ils manifestent plus des masses.

On marche sur la tête, en plus de détruire la planète, on perd l’entraide et la solidarité, on perd de vue ce qui est réellement important. On se fout du lendemain, toute façon on a pas le temps de penser et encore moins de dénoncer.

Et sinon, demain il se passera quoi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

  1. La Nébuleuse says:

    On a tous et toutes un petit rôle à jouer pour peser sur ce qui se passera demain… C’est forcément des rôles qui nous semblent minuscules au vu de la bataille, mais c’est parce qu’on ne résous rien seuls. Il faut reconstruire du collectif pour peser !

  2. Le monde dérive, oui, c’est choquant. Mais chacun préfère de loin se concentrer sur ses petites misères plutôt que de se jeter dans la foule et crier au scandale.
    Quant à l’argent, il sert la cause des puissants et l’humain, qui reste son avenir tout de même, est relégué au dernier rang…

    1. Je flippe du devenir qui nous attend, nous et nos enfants … j’ai l’impression que tout s’emballe bcp trop vite et pas du tout dans la bonne direction

Vous pouvez bien entendu, laissez un petit brin de votre passage ici :