Ça viens de me tomber sur la tête !

Ça viens de me tomber sur la tête ! Comme un coup d’orage, un coup de tonnerre, un grondement qui a grandi en sourdine et s’est mis à exploser ce matin.
Pourquoi ce matin ? Pourquoi maintenant ? Je ne sais pas.
Mais je viens de prendre conscience que je ne suis pas bien pour les autres parfois, que juste un simple petit problème est capable de prendre une ampleur disproportionnée dans ma tête et que je suis à bout de souffle sur pleins de choses.

bain

Alors en fait oui je sais tout ça depuis un petit moment, parce que dans le fond, je connais mon tempérament, ma nature, mes failles. Mais là, c’était le jour de trop, le stress de trop. L’événement qui a fait que je me suis sentie encore débordée pour si peu pourtant.

Ce besoin constant de réussite, d’exploit, de maîtrise, de gestion a pris trop de place depuis un certain temps, si bien que je n’arrive même plus à connaître mes propres limites. Je ne sais plus à quel moment je dois m’arrêter, je ne sais plus reconnaître si c’est bien, suffisant, pas assez ou trop peu et ce dans tous les domaines de mon existence. Ça me vaut une fatigue extrême et un stress constant. Comme être sur le qui-vive. C’est aussi être dans l’attente, ne jamais se reposer, surveiller ses arrières mais ses devants aussi. Les miens et ceux des autres, qui composent ma vie.

D’ailleurs ma vie, je la trace avec un gros sac de plomb, endossé il y a belle lurette et à mesure des pas que je fais, celui-ci se remplit toujours un peu plus. Je ne peux même pas le vider, car si je me penche rien qu’un peu sur le côté pour me délester d’un quelconque poids, j’en perds l’équilibre. Alors je continue ma route mais il est vrai que je suis en train de sentir des fêlures le long de ma colonne. Ça commence à se briser et je pense que ce poids devient bien trop lourd.

Il est temps pour moi de m’arrêter, de me poser, de faire le point, de redéfinir mes limites, mes envies, mes projets, mes buts et mes trop-pleins. Il est temps pour moi de comprendre et apprendre, comment prendre le temps, comment faire les choses paisiblement et sereinement pour le confort de chacun et un meilleur demain.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

  1. Il y a un moment où on ne peut plus et il est bon alors de se poser et de voir comment on peut faire pour rétablir l’équilibre nécessaire à notre bien être.
    Bises ma belle.

    1. Oui c’est ça
      Y’a plus qu’a comme on dit
      Bisous

  2. linemourey says:

    Quand on se sent à bout de souffler, se poser et faire le point est excellent. S’écouter, se connaitre, connaitre ses limites comme tu l’as si bien dit te permettra d’avancer sans te faire violence 🙂 On porte tous des valises et c’est tellement agréable de se délester de quelques poids (qui parfois ne nous appartiennent même pas, mais qu’on prend pour les autres !)

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

    1. C’est certain ! Chacun fait comme il peut surtout, l’important c’est de s’en rendre compte pour mieux avancer

Vous pouvez bien entendu, laisser un petit brin de votre passage ici :