Et si l’on changeait le Monde ?

Il fallait d’abord commencer par changer chaque individus qui le nécessitait, un par un, parce que ce sont eux qui composent le monde. Il fallait prendre le temps, l’envie et utiliser les moyens que j’avais pour mettre tout ces changements en place. Un travail titanesque, un projet fou, des idées ambitieuses peut-être même farfelues pour vous mais ne rêvez-vous pas d’un monde meilleur ? Plus tolérant, plus amoureux, plus vivant, respectueux,  attentif, calme, bienveillant, réfléchi, empathique, un monde plus serein ?

Le verre de trop

Manon était sereine. Il ne lui restait plus qu’un seul partiel à passer et enfin elle aurait son diplôme. Tous les autres, elle les avait réussis haut la main, et n’en était pas peu fière. Toute l’année, elle avait fourni un travail de titan pour réussir son année et réaliser ses rêves. Elle consacrait presque tout son temps libre aux révisions et à l’école. Elle sortait peu, voyait guère son petit ami qui le lui reprochait souvent d’ailleurs, et ne s’offrait presque jamais de plaisir quotidien. Elle visait plus loin. Partir pour Londres et trouver un job là-bas. Elle aurait bien le temps de sortir une fois son boulot en poche, se disait-elle à longueur de journée. Pour l’heure il fallait qu’elle révise, qu’elle trime, qu’elle vive et respire travail, études, révisions. Plus tard elle profiterait, plus tard elle sortirait, plus tard elle s’amuserait avec ses amis et son copain. Ils pouvaient comprendre tout de même !