Tout passe, tout casse.

Chaque infime chose ne tient qu’à un fil. Tout, absolument tout peut disparaître, s’envoler, s’éteindre, s’arrêter… Chaque sensation, chaque notion, chaque enveloppe… Rien n’est figé, tout à une fin. De la chose si infime soit-elle, à la grandeur la plus extrême qu’il soit.

photos

Les souvenirs restent

Et voilà, tous ces souvenirs qui vont se greffer là, quelques parts dans les méandres de mon cerveau. Ces souvenirs imbibés de toi, de nous, de nos partages, nos passions, nos envies, nos idées partagées, nos rires, nos joies, nos peines… Nos ressentis si violents, si ardents, si désuets aussi… Ils vont venir teintés à[…]