Ce désir de réussite

C’est fou comme même une simple compétition peut amener un stress important. Cette peur de ne pas réussir, de ne pas être à la hauteur, de décevoir les autres et soi-même. Ramener un échec plutôt qu’une victoire.

L’importance que l’on peut porter à un événement qui en soi n’est pas vital mais qui amène son degré de compétitivité. Qui va nous mettre face à nos capacités, nos compétences, nos possibilités ou nos incapacités d’ailleurs.

Un stress difficilement maîtrisable, une énergie débordante qu’on ne peut défouler, une rage qu’on ne peut déverser.

Cette soif de réussite est tellement envahissante, prenante, qu’elle nous paraît indispensable. Il faut y arriver coûte que coûte, peut-être pour se prouver quelque chose à soi-même, je ne sais pas. Mais en tout les cas, on ne peut échouer, ce n’est même pas pensable. Et que diront les autres, ceux qui attendent de nous plus que d’habitude ? Ceux qui ont pensé qu’on pouvait se dépasser ?

En tous les cas, ce stress est bien présent et j’espère qu’il amènera son lot de réussite pour l’événement en question afin d’éviter échecs et déceptions.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

  1. C’est étrange, je ne l’ai jamais eu ce désir là. J’ai toujours su que donner le meilleur de moi même suffirait. Au fond, nous n’avons rien à prouver à quiconque. Je comprends que ça puisse être important pour les personnes pour qui la compétition représente quelque chose.
    Grosses bises

Vous pouvez bien entendu, laisser un petit brin de votre passage ici :