Celle qui ne rentrait pas dans le moule

Elle est là, à l’écart des autres, en train de se demander tout ce que ce monde là peut bien se raconter. Et pourtant, elle n’a aucune envie de se mêler à cette foule qui ne l’inspire pas. Elle est bien où elle est, loin de ceux-ci. Elle ne se sent pas en accord avec tout ce monde qui l’entoure.

En même temps, elle est très sélective sur ceux qui l’inspirent ou non. Il y a ceux qu’elle subit et ceux qu’elle choisit. Mais dans ceux qu’elle subit, elle se sent toujours de côté, jamais à sa place mais en même temps c’est mieux ainsi. Car elle ne voit pas quoi partager avec eux, tout semble tellement en décalage et hors de son dialogue. Toutes ses idées, ses manières de faire, de voir ou d’être, sont différentes de l’environnement qui l’accompagne. Elle se demande si ce moule est un moule commun, si c’est elle qui ne rentre pas dedans ou si on l’a exclue de ce moule. Et à la fin, est-ce que c’est sa place qui est la plus confortable ou la leur ?

Et puis est-ce que ce moule mérite t-il réellement d’être ? N’est-il pas préfabriqué ? Conçut pour mieux façonner l’ensemble des gens qui s’y logent ?

Voilà un peu ce que je me dis au fur et à mesure que je traverse mon environnement. A mesure que je côtoie certains lieux.

Toujours en décalage, à côté des autres, à côté de ce qui m’entoure. J’ai ma petite route qui se tient plus ou moins parallèlement à celle commune, par moment ça se croise mais par besoin plus que par envie.

fenêtre

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

  1. Je me faisais la même réflexion en réunion aujourd’hui. Parfois ce n’est pas une position facile à tenir. En même temps j’ai fini de vouloir me couler dans le moule des autres. J’avance en parallèle aussi, trouvant ma paix, ma place, ailleurs.
    Bises ma belle et merci pour ce texte.

    1. Oh mais de rien
      Ravie que ça te plaise
      Et je ne suis pas étonnée que tu te sentes ainsi

Vous pouvez bien entendu, laisser un petit brin de votre passage ici :