J’ai 30 ans et deux enfants… Et je suis écœurée de ce que je peux observer dans le monde aujourd’hui… J’en arrive même, à me demander, si j’ai bien fait de mettre au monde mes chères têtes blondes…

Oh oui, bien sûr que j’aime mes enfants, plus que tout au monde, mais il n’empêche, que je me demande très souvent, quel genre de vie ils vont bien devoir affronter.

Des combats, chaque jours à mener et une réalité pesante à gérer

Corruptions et mensonges sont les maîtres mots de nos hommes politiques. Plus les jours passent, plus ces hommes profitent de ce système, qu’ils ont eux-mêmes battis. Ils bafouent les lois, détournent l’argent, NOTRE argent, pactisent avec le Diable (entendez les Lobby), ils se moquent du peuple. Peuple, qui ne représente pas seulement un terme ou un concept. Non ! Le peuple : des hommes, des femmes, des enfants, qui ont un devenir, qui veulent une vie avec des rêves à réaliser, qui veulent savourer chaque instant de bonheur, sans devoir se soucier du quotidien.

Et au milieu de cela, ces mêmes humains, d’ici ou d’ailleurs, Afrique, Etats-Unis, Angleterre, Belgique… Se font écraser, exploser, tuer, égorger… Et j’en passe, au nom d’un intégrisme religieux qui prend une ampleur sans pareille. Entendre les médias compter le nombre de morts, me fou la nausée. Entendre les gens dire, qu’il faut foutre les Arabes et les réfugiés dehors me donne la gerbe aussi. Ils font un amalgame de tout, ne supporte plus l’autre, celui qui est différent, noir, gay, athée, bouddhiste… En somme, ils ne comprennent rien et s’entartent dans leur délire.

Bref, ce monde me fou les jetons. Et j’ai peur pour l’avenir de mes enfants.

Dans quel monde vont-ils grandir ? Quelle vie vont-ils avoir ? Quels combats devront-ils affronter ? Quelle réalité devront-ils supporter ?

Tout cela me dépasse, me désarme, me laisse sceptique, pensive, choquée, paniquée…

Et vous, comment ressentez-vous tout cela ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
1 comment
  • zenopia
    24 mars 2017 at 7 h 55 min

    Pas trop bien… l’histoire est un éternel recommencement, il paraît…

    Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *