Des lits opposés

Elle sentait bien cette différence qui opérait en elle quand ils allaient se revoir. Cette impatience voluptueuse, ces frissons qui la parcourait, ces envies soudaines insatiables et ce plaisir intense auquel elle allait goûter.

Son imagination prenait les devant. Comment allait-il arriver ? De quelle manière serait-il habillé ? Comment lui dirait-il bonjour ? De quelle manière allait-il la dévêtir ?

Elle l’attentait tellement, que c’était long à en crever. Et quand il arrivait sans qu’elle ne s’y attende, elle était décontenancée en tous points. C’était un jeu délicat, dangereux, subtil, tentant et enivrant. Elle savait s’en habituer, elle croyait s’en détacher mais force est de croire, qu’elle n’arrivait pas à l’oublier. Malgré elle, elle s’en entichait de ce jeune homme. Et pourtant, nombreuses sont les barrières qu’elle s’étaient promises de mettre quand elle l’eut rencontré.

Ils avaient leurs habitudes, leur fonctionnement, leurs manières de partager. Pas d’attaches paraît-il, pas d’attentes, pas trop d’amour non plus… C’était le deal… Pas de douleurs, pas de souffrances, pas pleurs, pas de peines…

mains

Les choses devaient continuer ainsi, pour ne pas briser le charme, pour ne pas perturber ce petit fonctionnement. En continuant ainsi, tout gardait un peu de cette magie, de ces instants pétillants, de ces moments perdus à deux, de ces moments qui n’auraient de lendemain que des corps à corps prochains

Alors elle se laissait guider, surtout par sa conduite à lui. Elle s’adaptait… Se détachait s’il s’éloignait, s’attachait quand il l’attendrissait… Avançait quand il revenait, reculait quand elle le voyait s’éloigner.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pouvez bien entendu, laisser un petit brin de votre passage ici :