J’ai enfin pris le temps de prendre le temps. Synonyme de : rien glander, rien foutre, rien branler, se la couler douce.

J’ai enfin réussi à lâcher prise… Evidemment, c’était les vacances, c’est pourquoi j’y suis arrivé. Et en plus de cela, des vacances hors de la maison, à l’étranger… Donc loin de toutes tentations et obligations de paperasse et ménage en tout genre. Impecc Georgette !!!

Pas de rythme à avoir, pas de tempo hyper précis à respecter (à part celui de bébé). Bref, une tranquillité de corps et d’esprit. Même mon cœur s’en est ressenti. Lui, qui avant le départ le jour J, a dû subir un électrocardiogramme (rassurant) parce qu’il s’emballait pour tout et pour rien… Le voilà donc reposé et prêt à rattaquer (à ce qu’il paraît).

Je n’ai pas non plus forcer en running, non j’ai plutôt flemmardé, si bien que j’en ai oublié de réaliser mes étirements post-running ce qui me vaut finalement, une douleur à l’adducteur ou au couturier, bref dans tous les cas j’ai mal à la patte à cause d’un certain laisser-aller.

Il en va sans dire, que c’est bien agréable de se sortir du temps., l’espace de quelques jours. Ne rien contrôler, ne rien maîtriser chaque jour avec ordre et précision, avec perfection, tout et rien à la fois. Cela amène une certaine sérénité, même quand le contrôle n’est plus…. À méditer…

En l’espace de trois jours, j’ai eu le temps de presque finir un bouquin ! Un exploit ! Alors que d’ordinaire, je mets presque deux mois pour le boucler… Je sais, je rame… Entre le blog, le running, la famille, le boulot, la vie sociale et la vie quotidienne… Je m’y perd…

Bref, cette semaine, à mis un bon coup de repos à tout ce qui me compose mais il a fallu reprendre le boulot du bon pied. C’est chose faite !

Il fût bon de savourer chaque moment de repos, chaque moment d’oisiveté au soleil, chaque moment de découvertes et de visites au Portugal (prochain billet), il fût bon de savourer le temps qui passe… calmement…

Que cela continue …

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pouvez bien entendu, laissez un petit brin de votre passage ici :