Entre ce que l’on veut, ce que l’on peut et ce que l’on fait, il y a souvent une grande marge de manœuvre.

C’est bien facile oui, de sortir nos grandes théories, nos belles idées, nos magnifiques arguments, sur la manière d’être et de faire devant telle ou telle situation, face à tel événement. Mais en réalité, entre ce que l’on pense, ce que l’on veut, ce que l’on est capable de faire, ce que l’on fait … bref, vous comprendrez qu’il y a un fossé qui peut se creuser et vous éloigner de la manière dont vous auriez appréhender les choses en temps normal.

Et oui, malgré nos belles théories ou nos principes, comme vous voulez, l’avancement de la vie, l’environnement et le contexte, nous amènent à modifier notre angle de tir et même sans nous en apercevoir parfois.

Nombres de choses viennent démonter ce que l’on prenait pour valeurs sûres, principes, certitudes… Nous avons beau nous dire qu’il faudrait faire de telle manière, respecter telle ou telle chose, parfois nous ne pouvons guère être fidèle à notre pensée première.

Nous pouvons appeler ça, un compromis, un remaniement, une modification de trajectoire, un pacte momentané, une adaptation… Bref, il en est que, ce que l’on pense à un moment M, n’est finalement pas ce que l’on fera demain. CQFD.

C’est aussi l’évolution, la culture, l’ouverture d’esprit, la découverte de soi… qui permettent finalement de s’adapter en permanence et de toujours réagir en restant au plus près de nos valeurs premières…

Source

Rendez-vous sur Hellocoton !
1 comment
  • Marie Kléber
    23 février 2018 at 10 10 34 02342

    Nous faisons ce que nous pouvons à un instant T en effet.
    Et puis nous changeons et nos perspectives évoluent.
    Grosses bises et belle journée!

    Reply

Vous pouvez bien entendu, laissez un petit brin de votre passage ici :