Elle a posé ses doigts, sur la tranche de cette lame, qui glisse avec lenteur. Une lenteur des plus douloureuses, qui lui tranche un peu plus cette plaie naissante. Elle la sent cette morsure qui s’insinue en elle, lui parcoure l’échine et s’entête à s’étendre toujours plus.

La plaie grandie, offre sa béance, dans laquelle s’insinue le vice. Il est proche le démon qui vient étendre son venin. Glissant sur le bord, il l’étale et s’en lèche les doigts. Le venin s’entremêle à son sang. L’osmose est parfaite. Il se déverse dans ses veines, inondant son cœur qui n’a d’autres possibilités que d’en faire son mets.

Le venin grandit, il prend place, il s’étoffe à la manière d’une corolle. Il coule, se déverse, se répand et rempli chaque cellule de son corps. Les plus infimes parties se noient. Cette enveloppe lui devient étrangère, elle ne maîtrise plus rien. Elle l’enserre toujours plus, elle n’entend plus son cœur battre, il tressaute, manque une mesure et même une gamme complète. Elle ne s’entend plus, elle ne respire plus, elle est devenue lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pouvez bien entendu, laissez un petit brin de votre passage ici :