Le chat sauvage

J’ai comme un chat sauvage dans la tête,

Qui sort les griffes et sort le soir,

Il déambule, se fait passer pour un renard,

Comme si le bal était en fête,

Puis d’un bord à l’autre, il arpente,

Se frotte d’un air hautain, d’un air malicieux,

Toujours détaché, il manie aisément son jeu,

Et déguste avec audace, ses proies ardentes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pouvez bien entendu, laisser un petit brin de votre passage ici :