Le mariage quelle belle idée, quel bel engagement, quel bel aboutissement ! Une terminaison d’un couple heureux, amoureux, harmonieux, confiant et ambitieux. Vous avez ris ? C’est normal, moi aussi.

mariage

Oui mais voilà, aujourd’hui, tout est bon à jeter. Je l’observe bien autour de moi. Que ce soit les femmes de ma tranche d’âge (30-40) Ne faites pas de gros yeux ! Oui je vieillis et alors ? Ou les femmes qui ont passées la quarantaine, la plupart d’entre-elles ont connu un divorce ou une séparation de l’être aimé avec qui elle projetait de se marier ou d’avoir un enfant sinon même en avais déjà un.

Les couples ne durent plus. On s’aime quelques années, parce que la passion est encore là, parce qu’on est encore raccord sur nos idées, nos envies, nos projets, nos sentiments, puis voilà que l’on grandit, on s’épanouit, on devient petit à petit différent chacun dans notre coin pour au final s’éloigner de notre couple premier. Voilà qu’un bel énergumène débarque (homme ou femme) pour nous séduire, qui nous ressemble, qui peut sans doute combler les manques de ceci ou de cela et paf…Séparation… Paf remise en couple… Paf projets patati patata… Et ainsi de suite… Distance… Nouvel énergumène…. ETC

Voyez ce que je veux dire ? Je ne sais pas exactement quelle est la bonne solution aujourd’hui.

Tentez de sauver son couple parce que l’on sait ce que l’on a construit ensemble, se souvenir du pourquoi on s’est plu, s’est séduit ? Garder uni la famille que l’on a fondée ?

Ou alors faut-il partir ailleurs parce qu’effectivement on peut être plus heureux dans un autre horizon ?

ode a toi

Du temps de nos grands-mères, on ne se séparait pas, le divorce était tellement mal vu. Du fait que d’abord nos ainés étaient plus croyants que nous, donc on se passait la bague jusqu’à ce que la mort nous sépare, ensuite les femmes ne travaillaient pas autant, donc même si leur couple n’était pas l’idéal, les femmes restaient parce qu’elles ne pouvaient être indépendantes. Il n’y avait pas non plus autant de tentations, de sites de rencontres, les boîtes de nuit, les réseaux sociaux et j’en passe. Tout était moins libertin.

Les vieux que je soigne aujourd’hui ont passés leur vie entière avec l’être aimé, pour la plupart c’était de l’amour sincère et pur et beaucoup n’ont jamais voulu refaire leur vie après avoir perdu leur amour. Certains ont été mariés toute leur vie mais n’étaient pas heureux et sont restés parce que c’était comme ça.

 

Alors qu’elle est la bonne solution aujourd’hui ?

Rester avec la personne avec qui l’on a construit des projets, une famille, mais avec qui l’amour n’est plus au beau fixe ? Tentez de sauver ce couple ?

Faut-il partir à la conquête d’un autre énergumène ? Ou céder à son charme et se laisser guider sur un autre fleuve pour vivre une autre histoire ?

Voilà pourquoi je ne crois plus au mariage. Tout cela me fait peur, car je me dis que tout est tellement éphémère, que j’ai peur de donner ma confiance à quelqu’un pour qu’au final rien ne dure et voir que tout se casse la gueule. D’ailleurs je ne fais plus confiance, je n’y arrive plus. Les gens sont trop malhonnêtes et malins pour tout dissimuler et la société actuelle fait bien en sorte de pouvoir nous y aider.

 

Faut-il se sacrifier soi dans un couple malheureux pour continuer d’unir notre famille ou faut-il sacrifier sa famille pour continuer de vivre pleinement heureux ?

 

adieu

 

Edit : Et voilà qu’aujourd’hui, autour de moi, le monde se sépare, la preuve en est ici. 

 

Sources images :
bebe.doctissimo.fr
rtl.fr
Rendez-vous sur Hellocoton !
4 comments
  • trenty
    25 juillet 2016 at 15 h 40 min

    Comme la Carne, il n’y a pas de solution type…

    En fait, c’est comme chacun le ressent.
    Dans un couple, il y a toujours des coups de mou, après faut être capable de savoir si c’est un coup de mou, si on a fait en sorte de ne pas tuer le couple nous même et si on a envie de le sauver.
    Si ce n’est pas le cas, rien de ne sert de rester.

    En tout cas, pas pour les enfants.
    Je pense qu’ils sont plus heureux de voir leur parents heureux seuls que malheureux ensemble.

    Reply
    • Neurones En Eventail • Post Author •
      25 juillet 2016 at 20 h 35 min

      oui tout est toujours question de bien peser les choses
      contente de te revoir <3

      Reply
  • La Carne
    23 juillet 2016 at 23 h 15 min

    je ne pense pas qu’il y ait de solution type…
    à certains moments on a envie de se battre… à d’autres on sent que ce n’est plus la peine et qu’il faut tourne une page…
    tout un tas de choses fait qu’on sent ce qu’il faut faire à un moment donné de notre vie…

    Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *