Pourquoi je suis Gilet Jaune

Pourquoi je suis gilet jaune ? Pourquoi je soutiens ce mouvement ? Pourquoi est-ce que je ne comprends pas ceux qui nous critiquent et qui pensent qu’on s’en moque de notre planète ?

 

Et oui, tout d’abord, je vis en zone rural, tu vois, en pleine campagne, au milieu des vaches, des champs, des routes qui ne tiennent plus debout, des accotements pas toujours entretenus. Une zone ou il y a juste le bus scolaire des enfants, où il n’y a ni tram, ni métro, ni train… Donc, j’ai besoin de ma voiture… Voiture, qu’on nous a toujours seriné d’acheter, avec un moteur gasoil pour un souci de consommation, d’économies et bla et bla…

Mon hôpital le plus proche est à 35 kms, duquel on supprime des véhicules d’urgences dit (SMUR), dans lequel, certains praticiens n’exercent plus ou mettent 6/9/12 mois à nous recevoir en rendez-vous… Si l’on veut aller plus vite et bien, il faut prendre la voiture pour aller à l’hôpital (ou à la ville hahaha) à 50kms de là… Bref, c’est assez compliqué.

Nous avons nos supermarchés pour faire nos courses oui, mais si l’on veut shopper des habits, de la décoration, de l’électroménager… Et bien il faut pousser des kilomètres plus loin… Et oui.

Pour co-voiturer, je veux bien, mais encore faut-il trouver, une collègue qui habite pas très loin et qui possède les mêmes horaires (oui, je ne vais pas lui demander un détour de 10kms pour me récupérer pour effectuer un trajet professionnel qui en compte 14). Alors, j’en ai trouver une, et on co-voiture 2/3/4 fois dans le mois selon notre agenda et nos enfants… Voilà, voilà…

Et n’oubliez pas que je trie, je cultive mon potage et fabrique même certains produits d’entretien maison ! Et ouais !

Il faut bien penser aussi, qu’en traversant la rue, on ne trouve pas du travail au pied de l’autre trottoir, si trottoir il y a. Non, moi je trouve des champs, au pire la maison de mes voisins. Si je veux du travail, pas trop loin, pas trop mal payé, dans mes cordes, il faut que je prospecte laborieusement. Et si je trouve dans tous ces critères et bien je le garde et je ne fais pas la fine bouche. Au prix du gasoil, je ne peux pas me permettre de claquer trop de kilomètres. En plus, j’ai plus long de trajet à faire depuis qu’on nous a limité à rouler à 80km/h !!!!

rackets

Je soutiens ce mouvement, parce qu’encore une fois, c’est le bon petit contribuable qui doit payer la note, de ceux qui polluent le plus, notamment les plus gros d’entres nous. J’entends par là, les industriels. La déforestation ils connaissent, mais ne la limite pas (ce serait dommage pour leur portefeuille). Fabriquer des produits à l’étranger, avec des rendements sans précédent, qui vont transiter jusqu’en France par des voies maritimes, routières… on en parle ? Tous ceux qui prennent l’avion, ne voient pas de taxes appliquées sur le Kérosène (voir ici pourquoi) mais, je suis bête, ça ne doit pas polluer, certainement. Bref, il y aurait plusieurs raisons encore à nos (mes) indignations.

Et pensez bien, que nous (moi) salaire moyen, (oui, j’ai un salaire), je paie mes impôts, taxes en tous genres, prélèvements obligatoires, mutuelles, cantine, nourrice, alimentation, téléphone, assurance, loyers, habits… Mais j’en paie toujours plus, pour voir des services publics disparaître, pour qu’on nous disent qu’il manque toujours de l’argent dans telle ou telle caisse… Qu’il faut cautionner pour le terrorisme, les inondations, qu’il faut renforcer les contrôles techniques pour interdire aux poubelles de rouler, (tient ça me rappelle une chanson), qu’il faut imposer les pneus hiver (encore des sous, encore des financiers derrière). Il faut mettre des taxes obésité sur les produits sucrés, gras… Il faut taxer les clopes, taxer la maison dont on est propriétaire, augmenter le prix du timbre, taxer les commandes internet, penser à taxer les avantages des comités d’entreprises… Oui, ce serait dommage que les salariés aient trop d’avantages en allant bosser. Comment voulez-vous les tenir en laisse, s’ils ont assez d’argent pour se rendre dans la rue et manifester au lieu de travailler ? Autant qu’ils restent chez eux à s’abrutir devant la télé-réalité, c’est plus simple comme lobotomie et pas besoin de remboursement de la part sécurité sociale. Impecc Georgette ! Bref, voyez où je veux en venir ?

en marche

Pourquoi, nos ministres, députés, sénateurs, présidents, ne réduiraient pas leurs trains de vies ? Pourquoi ne diminueraient-ils pas leurs avantages en tout genre ? Pourquoi ne contribueraient-ils pas plus à cette vie remplie de taxe qu’on nous assènent ?

Voilà, tout le flot de ma colère qui ne fait que grandir. Face aux politiciens qui ne se rendent même pas compte du le milieu dans lequel nous vivons par rapport au leur. Qu’ils soient incapable de faire le distinguo entre la vie des citadins et des ruraux. Qu’ils ne soient pas capables de se remettre en question un tant soit peu, avant de nous assommer encore un peu plus à grand coup de taxes.

Où sont les augmentations de salaires, même pour les classes moyennes qui ne s’en sortent pas mieux ? Où est l’égalité entre le peuple et ses dirigeants ? Pourquoi tant de fracture entre la ville et la campagne ?

J’ai trop de révolte à l’heure d’aujourd’hui et je ne sais pas ce que va nous pondre le gouvernement demain, mais j’ai peur d’être encore déçue.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

  1. leblogdhelo says:

    Je suis à 100% d’accord avec toi, je suis lycéenne de 20 ans et je ne vois pas d’avenir positif en France… il y a de plus en plus de jeune qui comme moi espère trouvé ”un peu mieux” ailleurs. Je n’ai pas manifesté pour cause de santé mais ce n’est pas l’envie qui manque. Ce qui m’écœure le plus, c’est que dans ma filière (ES), suivant l’option ( SSP = sciences sociales et politiques), les profs leur bourre le crâne de conneries, les transforment en petit capitalistes en capacités de votés… c’est de la pure manipulation…

  2. ce qui m’agace dans ces grèves,c’est qu’ils ne prennent pas conscience que certains sont au chômage partiel et qu’ils vont perdre leur emploi et que certaines entreprises et industries risquent de fermer leurs portes,et eux ils sont bien plus taxés et ne peuvent pas se permettre financièrement de s’exprimer sans soldes…

    1. Ça restera un sacré foutoirs tant que l’état ne mettra pas la main à la poche

  3. Merci de ce témoignage, je regrette les caricatures des gilets jaunes fréquentes ces temps ci (même s’il y a eu de gros soucis à différents endroits). J’ai essayé de faire un article + une revue de presse sur la question, je serais curieuse d’avoir ton avis vu que tu es directement impliquée

    1. Je vais aller voir ça tout à l’heure

  4. Tu as raison d’être révoltée et de le dire. C’est révoltant.
    Tout cela, les impôts qui augmentent et les avantages qui diminuent. Dans certains endroits la voiture est loin d’être un luxe, c’est un essentiel. Et si en ville, on peut s’en passer, il n’est pas non plus négligeable de noter que beaucoup de personnes vont vivre plus loin parce que les loyers sont excessifs et les services de transport en commun pas toujours sûrs.
    Le gouvernement vit dans sa tour d’ivoire avec une non-connaissance de la société et des personnes qui la composent. A quoi ça sert alors? Toutes ces lois, à quoi ça sert si on n’écoute pas ce que dit la population, si on ne regarde pas les gens?
    Et encore je ne parle pas des zones sinistrées, de la précarité et de la misère…

    1. Voilà tout est là ! Leur confort en priorité ! Malheureusement

Vous pouvez bien entendu, laisser un petit brin de votre passage ici :