Quand l’injustice triomphe, tes idéaux s’effondrent…

Tu les connais ces valeurs auxquelles tu croyais ? Tu t’en souviens de ces valeurs que tu arborais ? Tu t’en rappelle que tu aimais l’Humain…

Et les jours ont passé, les années avec, les étoiles dans les yeux ont pris l’envolée aussi… De petits pas en enjambées, de découvertes en expériences, de relations en oppressions, de conditions en soumission… Tout s’est enchaîné pour te montrer une fois de plus, que l’injustice s’en est encore tirée… Avec fracas pour ceux qui en ont fait les frais et avec déshonneur pour ceux qui en ont profité… Mais les vainqueurs le sont, même s’ils sont vils, immondes, machiavéliques, imbuvables, vicieux, fourbes et j’en passe…

On dit que les choses se paient un jour… Et bien j’attends de voir ce jour se lever et je serai aux premières loges pour contempler leur chute… Quelle soit lente et douloureuse avec de grosses rencontres rocailleuses dans le ravin… Et surtout que le réseau ne passe pas ce jour-là (odieuse je suis … Je sais … J’assume).justice

Bref, en tous les cas, mes valeurs en les hommes changent à mesure que le temps file et soit je suis déjà vieille, soit les gens sont de vilaines personnes ou les deux, je ne sais pas ce qui est pire…?

Je me dis que de toute façon, l’être humain se renferme de plus en plus sur lui-même pour rencontrer toujours un peu plus son nombril et qu’à force de se plier ainsi il finira par rencontrer son cul, et j’espère que ce jour-là, il se rendra compte de toute la merde qu’il a laissée derrière lui… Je lui souhaites quand même, de ne pas être en épidémie de gastro le jour venu… (Quoi que ça pourrait être drôle… Odieuse je suis… Je sais… J’assume). 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

  1. La Nébuleuse says:

    Tu sais je crois qu’il n’y a pas de généralité possible sur l’être humain, on est capables du meilleur comme du pire… On ne peut pas vraiment dire que l’humain serait égoïste ou généreux, comme on ne peut pas vraiment dire que “la population française” serait comme ci ou comme ça. Il y a différents groupes et différents individus, qui défendent différents intérêts et sont de plus ou moins bonne compagnie. Le plus dur est sans doute de trouver où sont ces personnes là qui seront un soutien mais il y en a ! Alors on est pas obligés de croire en l’être humain, on peut juste croire en certains êtres humains c’est déjà bien 🙂

    1. Du coup il suffit de trouver les bons qui ne tournent pas leur veste

      1. La Nébuleuse says:

        Oui mais ce n’est pas toujours si évident. A titre personnel, en plus des quelques amis solides de très longues dates, je trouve des personnes bienveillantes et qui partagent mes valeurs en m’engageant à leurs côtés dans des associations ou des organisations politiques… Finalement, là où on sait qu’on a le plus de chances de trouver des personnes qui nous comprendront

        1. C’est ça il faut les trouver au bon endroit et savoir les garder merci à toi

Vous pouvez bien entendu, laisser un petit brin de votre passage ici :