S’interroger

Toujours comparer avec ce que l’on avait avant est une mauvaise habitude je pense. Si l’on compare le temps de quelques minutes, comme ça, autour d’une discussion, ou une pensée qui surgit dans notre esprit c’est une chose, car elle permet de voir de quelle manière on a évolué, ce que l’on a gagné ou à l’inverse perdu.

Mais quand la comparaison se met à durer dans le temps, et que l’on met tout à plat pour tout regarder d’un commun ensemble, AVANT/APRES, c’est à ce moment-là que ça devient problématique, car ça devient presque de la remise en question !

remise-en-question

Et il faut savoir, à ce moment-là, si la remise en question est nécessaire ou pas.

Ne nous compliquons-nous pas trop la vie ? A tout le temps se questionner, s’interroger, comparer ?

Est-ce qu’on ne passe pas trop de temps au final à tout remettre en question ? A nous torturer l’esprit ?

Parce qu’au final, à trop s’interroger, ça devient le grand bazar, le grand fourre-tout et le grand n’importe quoi dans notre tête et on en vient même à se demander quelle est la question principale que nous devons nous poser.

Qu’en pensez-vous ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

  1. Trenty says:

    Je pense que c’est un pb plus féminin que masculin.

    On se pose moins de question.
    (D’après, ma femme, on s’en pose pas assez d’ailleurs)
    On se repose sur vous, vu que vous vous posez déjà toutes les questions 🙂

    1. c’est exactement ça, vous les hommes vous ne vous embêtez pas la vie puisque c’est nous qui nous interrogeons ou nous inquiétons pour tout. Vous vous attendez que les choses passent, voir s’il y à problème ou pas et s’il y à, Madame sera là car elle aura anticiper 😉
      bande de veinards

      1. Trenty says:

        C’est votre faute aussi, si vous vous preniez moins la tête, on serait obligé de se la prendre plus ;p

        1. c’est ça, vous y aimez trop, et vous seriez largués si on le faisait pas ! ou en tout cas vous en géreriez pas. Pour ma part, zhom ne se prend pas la tête il n’en voit pas l’intérêt, pour lui le temps amènera ses solutions !!!! Mouaiiii

  2. sisco says:

    J’avais tendance à me remettre toujours en question, toujours me poser mille questions sur tous mes choix, toutes mes décisions. Je me rends compte aujourd’hui, avec le recul, que c’était très handicapant, et vraiment trop prise de tête!

    Aujourd’hui, j’essaie de me dire que quand un choix est fait, il ne faut pas avoir de regret, parce que chaque pas dans la vie nous apporte son lot de douleurs et de surprise, et de toute façon, on a pas possibilité de revenir en arrière!Il y a des jours où je me prends quand même encore un peu la tête, mais j’essaie que les remises en question soient plus constructives, pour me tracer le chemin de vie qui correspond à mes envies, vivre les expériences dont j’ai toujours rêvé!

    Et au final, le regard en arrière, il est plus pour se dire “whaou! quel chemin parcouru!”

    1. oui je pense que c’est une bonne manière de voir les choses, tirer le positif de tout ce que l’on a pu faire ou décider ! merci à toi

  3. La Carne says:

    je pense que je me prends trop la tête… pas forcément en comparant… mais en faisant de petit problème des gros problèmes… je le sais… mais ça vient tout seul…

    1. on est sans doute toutes pareilles, car un petit problème prend une ampleur considérable ! Ca je pense que ça vient de la peur et de l’incertitude !

  4. fedora says:

    je suis pour la remise en question mais contre la prise de tête… même si j’ai moi-même des difficultés à appliquer la partie “prise de tête” de mon bon conseil 😉

    1. C’est souvent comme ça ! On dit des choses mais on ne peut pas les appliquer !

Vous pouvez bien entendu, laisser un petit brin de votre passage ici :